riihikartano6

12 12 2019 | PROTECTION ANTI-INCENDIE | RÉGLEMENTATION INCENDIE | DURABILITÉ

Durabilité de la protection contre l'incendie du bois selon la norme de classification EN 16755:2017

Les produits en bois ignifugés sont soumis à des normes, des classifications, des méthodes d'essai et des exigences que même les professionnels de l'industrie doivent lire attentivement pour bien les comprendre et les appliquer dans la pratique. Une bonne compréhension est importante, car des malentendus peuvent entraîner des solutions et des structures en bois qui n'assureront pas le niveau de protection contre l'incendie requis pour la vie utile de l'immeuble.

 

L'IMPORTANCE DE VÉRIFIER LA DURABILITÉ DE LA PROTECTION CONTRE L'INCENDIE

 

Les traitements de protection contre l'incendie peuvent améliorer considérablement le comportement au feu du bois. Cette protection du produit en bois peut être considérablement réduite si le matériau est exposé à l'humidité ou aux intempéries.

L'humidité peut provoquer la cristallisation des ignifuges, en particulier de ceux à base de sel, sur la surface du matériau en bois. L'ignifuge peut alors être lavé du bois, ce qui compromettra son comportement au feu. L'écoulement de l'eau, les changements dans la teneur en humidité du bois et le rayonnement UV peuvent également réduire la quantité de retardateur de feu dans le bois traité.

Compte tenu de ce qui précède, il est essentiel de vérifier la fonctionnalité des produits en bois et la durabilité à long terme de leur protection incendie. La norme européenne EN 16755 a été développée à cet effet, sur la base de la spécification technique CEN/TS 15912. La norme tient aussi compte de données de recherche provenant d'Amérique du Nord.

 

LA SIGNIFICATION DE LA NORME EN 16755:2017

 

Les essais et les classes de la norme EN 16755:2017 concernant la résistance au feu du bois peuvent malheureusement être déroutants dans certains cas. La norme définit un système de classification pour vérifier la durabilité de la protection contre l'incendie des produits en bois ignifugés destinés à un usage intérieur et extérieur. La norme définit trois classes DRF (Durability of Reaction to Fire Performance) qui décrivent la durabilité de la protection incendie :

  • INT1 – pour une utilisation permanente dans des applications intérieures sèches, classe de service 1.
  • INT2 – pour une utilisation permanente dans des applications intérieures humides, classe de service 2.
  • EXT – pour une utilisation permanente à l'extérieur, classe de service 3.

Les classes d'application intérieures exigent que les propriétés hygroscopiques du bois ignifugé soient testées. La classe d'application extérieure exige la vérification des propriétés hygroscopiques et de la résistance aux intempéries (classe incendie après altération).

 

ESSAIS HYGROSCOPIQUES DE BOIS IGNIFUGÉ

 

La méthode d'essai d'hygroscopicité est décrite à l'annexe A de la norme EN 16755. Elle est basée sur les normes NT Build 504 et ASTM D3201-94.

L'essai consiste à immerger dans l'eau des éprouvettes d'essai traitées à l'ignifuge et à les stabiliser dans des conditions normales. Le taux d'humidité est enregistré une fois qu'il a atteint l'équilibre. Chaque classe – INT1, INT2 et EXT – a des exigences spécifiques.

L'essai vise à s'assurer que la teneur en humidité du bois protégé contre le feu ne sera pas significativement plus élevée que celle du bois non traité, car les matériaux en bois peuvent moisir, pourrir ou corroder leurs attaches si leur teneur en humidité augmente constamment dans un environnement très humide. L'augmentation de la teneur en humidité du matériau en bois peut également affecter la longévité de l'ignifuge. Pour cette raison, la norme fixe des valeurs maximales spécifiques à chaque classe pour la teneur en humidité d'équilibre des échantillons d'essai.

 

LA RÉSISTANCE AU FEU DU BOIS PROTÉGÉ CONTRE LE FEU APRÈS L'EXPOSITION AUX INTEMPÉRIES

 

La classe EXT pour les produits en bois ignifugés dans les applications extérieures comprend des exigences de performance hygroscopique et de résistance aux intempéries.

Trois étapes sont utilisées pour vérifier l'impact des intempéries sur le comportement
au feu :

  • Étape 1. La classe de feu initiale est vérifiée à partir du rapport de classification EN 13501-1 du matériau.
  • Étape 2. Les éprouvettes protégées contre le feu sont soumises aux intempéries en utilisant l'une des méthodes d'essai standard suivantes :
    • EN 16755 annexe B, méthode A (altération accélérée, pluie et rayons UV)
    • EN 16755 annexe B, méthode B (altération accélérée, pluie et rayonnement UV)
    • EN 927-6 (altération accélérée, pluie et rayonnement UV)
    • EN 927-3 (altération naturelle).
  • Étape 3. Les éprouvettes subissent un essai au feu conforme à la norme EN 13823 ou ISO 5660-1 pour vérifier leur classe de résistance au feu après altération.

 

LA CLASSE DRF EXT SELON EN 16755:2017

 

La durabilité de la protection incendie de la classe DRF EXT dans des conditions atmosphériques doit satisfaire aux exigences suivantes :

  1. La classe de résistance au feu du bois ignifugé avant l'exposition aux intempéries doit être déclarée conformément à la norme EN 13501-1 en utilisant l'essai au feu SBI de la norme EN 13823.

  2. La classe de résistance au feu doit rester la même lors de l'essai d'incendie après intempéries , vérifié par l'essai SBI selon EN 13823 ou l'essai ISO 5660-1.

  3. Le taux d'humidité à l'équilibre des éprouvettes traitées doit être inférieur à 28 %.

  4. D'autres exigences d'essai au feu sont fixées pour les produits de la classe Euro B (classification EN 13501-1) : La moyenne sur 30 secondes du taux de dégagement de chaleur (HRR) ne doit pas dépasser 150 kW/m2 pendant 600 secondes après l'allumage, et l'augmentation du dégagement total de chaleur (THR) ne doit pas dépasser 20 % pendant les 600 premières secondes par rapport à l'essai au feu effectué avant l'allumage.

  5. Les produits de classe Euro C (classification EN 13501-1) ont également leurs propres exigences en matière d'essai au feu : La moyenne sur 30 secondes du taux de dégagement de chaleur (HRR) ne doit pas dépasser 220 kW/m2 pendant 600 secondes après l'allumage, et l'augmentation du dégagement total de chaleur (THR) ne doit pas dépasser 20 % pendant les 600 premières secondes par rapport à l'essai au feu effectué avant l'allumage.

 

Les produits de la classe DRF EXT répondent également aux exigences des classes DRF INT1 et INT2, mais pas l'inverse.

 

 

AUTRES FACTEURS INFLUENÇANT LA CLASSE DE DURABILITÉ DE LA PROTECTION CONTRE L'INCENDIE

 

L'essai général utilise des spécimens de pin et sa classification s'applique à d'autres essences de bois avec la même rétention. Les essais effectués sur d'autres essences de bois ne permettent de classer que les essences testées.

Les méthodes d'altération acceptées par la norme présentent des différences majeures et, bien que l'inclusion de multiples alternatives dans la norme soit en partie due aux différentes propriétés techniques des différents ignifuges, elle est également un artefact introduit par la nature politique de la normalisation, les acteurs industriels dans différents pays européens influençant le contenu de la norme. Il est essentiel que les autorités de contrôle du bâtiment comprennent les différences entre les méthodes d'altération et la manière dont elles s'appliquent aux bâtiments et à la construction en Finlande.

Par exemple, le bois protégé contre le feu peint avec une peinture ordinaire ne conserve sa classe de résistance au feu que si la combinaison de retardateur de feu et de peinture a été testée.

Si l'essai a été effectué sur du bois non peint, la classification s'applique aux surfaces peintes, mais seulement si la couche de finition ne compromet pas la classe de résistance au feu. La plupart des peintures d'extérieur ordinaires nuisent à la protection contre l'incendie, c'est pourquoi nous recommandons aux fabricants de produits en bois de tester leurs matériaux de protection contre l'incendie avec différentes peintures d'extérieur avant de les mettre sur le marché.

INSCRIVEZ-VOUS POUR RECEVOIR DES RENSEIGNEMENTS SUR L’INDUSTRIE

Gardez le cap sur la sécurité incendie des produits du bois. Notre newsletter mensuelle vous fournit les dernières idées et solutions.